Dust Dance

(Photographie de Scott Martinez)

Lorsqu’à l’issues de plusieurs longs mois, les babies commencé à prendre la forme de vraies locs, comment ne pas être sur un petit nuage ?

C’est sans compter sur la poussière : c’est pourtant un facteur naturel découlant de la forme même la locs, mèche constituée de l’emmêlement des cheveux. Les différentes sources de pollution, physiques (poussières), biologiques (pollens) ou chimiques (fumée de cigarette, gaz d’échappement), affectant la qualité de l’air se déposent dans les cheveux et vient se loger dans les entremêlements composant la locs. S’ajoutent la laine et les fils provenant des vêtements et autres accessoires que l’on porte ainsi que des taies d’oreillers avec lesquelles les cheveux sont susceptibles d’être en contact.

D’où l’importance cruciale du shampoing dans l’entretien des cheveux locsés, puisqu’il permet de prévenir les risques d’incrustation de poussières dans les locs.

Toutefois, dans l’hypothèse où des résidus  s’installeraient néanmoins, les solutions existent.

Le bain au bicarbonate de soude

Il s’agit d’une solution dont les composants sont les suivants :

  • De l’eau : je mets l’équivalent d’une bouteille de 2 litres
  • Du bicarbonate de soude (5 c. à soupe)
  • 1 citron
  • Du vinaigre de cidre (4 c. à soupe)

 

La recette peut être adaptée, avec l’ajout d’agents adoucissants (http://dreadlocksphere.blogspot.fr/2011/10/locks-bicarbonate-de-soude.html)  ou au contraire le renforcement des agents décapants (http://youtu.be/ns3VXi-VsmE ); à vous de voir !

Il reste que cette solution qui associe au minimum 2 agents nettoyants  permet d’éliminer en profondeur tous les dépôts de poussière et résidus.

Pour ma part, je l’emploie comme soin préventif une fois par trimestre (pas plus pour ne pas assécher mes cheveux, le mélange étant agressif).

Source: Externe

 

 

 

 

Source: Externe

 

 

Les 4 dernières locs au niveau de la nuque ont pourtant résisté au traitement et j’ai dû me résoudre à une action plus radicale : j’ai défait ces locs.

 

Source: Externe

(Photographie par Elroy Klee)

 

L'opération est tout à fait réalisable puisque, finalement, mes locs se sont formé uniquement à partir de tortilles ; je n’emploie pas les méthodes consistant à créer des nœuds telles que le latching par exemple.

De plus, cela demande peu de temps. Munie d’une aiguille à coudre –et d’un peu de patience ! – j’ai démêlé l’ensemble de la longueur de chacune des locs ; ainsi, j’ai pu ôter au fur et à mesure toutes les poussières, à la main.

Enfin, après un shampoing, j’ai vanillé les mèches de cheveux libres pour démarrer de nouvelles babies